Publié le :

Gyrolift : "Le CES, c'est là qu'il faut présenter son innovation !"

#Startup #International

Parti un peu par hasard grâce à un concours, Lambert Trénoras, co-fondateur de Gyrolift, a profité de sa présence sur place pour faire le plein de contacts. L'étape suivante de cette start-up accompagnée par Tech Care Paris : pérenniser ces rencontres de retour en France !

Etait-ce votre premier CES ? Qu’attendiez-vous de cette participation au CES et qu’en avez-vous pensé ?

Oui c'était mon premier CES. En fait cela m'est tombé dessus très rapidement. J'ai remporté en septembre un concours organisé par la CCI Versailles-Yvelines qui m'a financé le voyage et l'hôtel. Suite à cela j'ai cherché un partenaire sur le stand de qui présenter ma startup et ENGIE a accepté que je présente ma startup et mon produit sur leur stand. Cela a vraiment répondu à ce que je pensais. Il y avait énormement de monde, du monde entier, grand compte, investisseurs, distributeurs... C'est là qu'il faut présenter son innovation.

Si vous deviez dresser un bilan de ces journées, que diriez-vous ?

Un bilan très positif, je suis revenu avec énormément de contacts, de potentiels clients, d'investisseurs, distributeurs américains. A moi d'entretenir ces rencontres et de concrétiser cela.

Repartiriez-vous l’an prochain ?

Oui je pense. Avec le dispositif final cette fois ci et plus un prototype pour attaquer de plein pied le marché américain.

Quels conseils donneriez-vous aux start-up qui souhaitent participer à ce salon d'envergure ?

De bien se préparer, son discours, son produit. De savoir ce que l'on cherche et ce qu'on veut trouver. De repérer les potentielles personnes intéressantes et de ne pas hésiter à les contacter avant le salon pour anticiper une rencontre.

Partager sur :

Lire aussi #Startup, #International